PHOTOS - Berlinale 2012 : Salma Hayek et son charme latin réchauffent le festival !

16/02/2012 - 12h05
  • Partager sur :
  • 8
  • © VisualDans sa longue robe sobre, Salma Hayek a fait sensation au Festival de Berlin !

    L’actrice mexicaine Salma Hayek a succédé hier avec beaucoup de grâce à Meryl Streep et aux Brangelina sur le tapis rouge du 62ème Festival international du film de Berlin. Après avoir mis le feu au Festival de Cannes au printemps dernier avec son partenaire du Chat Potté, Antonio Banderas, la jolie brune de 45 ans était plus dans la retenue et l’élégance pour présenter avec Carolina Bang et Jose Mota As Luck Would Have It, le nouveau film de l’Espagnol Alex de la Iglesia (Crimes à Oxford, Le Crime farpait).

     

    Elle portait pour l’occasion une sublime robe longue en voile brodé noir à col rond, qu’elle avait accessoirisé d’une minaudière en satin et de boucles d’oreille en émeraude d’une grande finesse. Un style tout aussi féminin et classique, avec ses cheveux relevés en chignon, que celui qu’elle avait opté quelques heures plus tôt en conférence de presse, où c’est cette fois en robe en velours courte bleu marine, moulante en haut et évasée en bas, qu’elle a joué les patineuses artistiques, cheveux lâchés, avec les mêmes très hauts escarpins plaforme aux pieds.

     

    A propos de son rôle de femme au foyer qu’elle interprète dans ce drame satirique sur les médias, la politique et le chômage en Espagne, Salma Hayek a confié à Variety : "Ce que j’ai le plus aimé c’était de pouvoir représenter ces héroïnes dont personne ne parle. Au cours de l’histoire, les grand-mères, les mères et les épouses ont dû supporter la douleur de l’injustice sans rine montrer. Je voulais faire ce film pour rendre hommage à ces femmes."

     

    L’actrice, qui est arrivée dans la capitale allemande avec le sourire - faisant sa star sous son chapeau noir et ses lunettes de soleil, du rouge aux lèvres - n’hésitant pas à signer des autographes et à saluer ses fans qui l’attendaient à l’aéroport, a également dit combien il était important pour elle de participer à As Luck Would Have It, dont le message avait beaucoup de sens à ses yeux.

     

    A 45 ans, la jeune maman reste en tout cas d’une fraîcheur et d’une beauté épatantes. Elle a apporté beaucoup de chaleur et de charme à la Berlinale !

  • © VisualL'actrice mexicaine a su jouer avec les styles pour présenter As Luck Would Have It
  • © VisualGénéreuse avec ses fans dès son arrivée à l'aéroport de Berlin !
  • © AbacaLes cheveux relevés en chignon et des émeraudes aux oreilles...
  • © AbacaC'est en vraie princesse qu'elle a foulé le tapis rouge !
  • © AbacaElle ne fait vraiment pas ses 45 ans !
  • © AbacaToute mimi dans sa robe courte bleu marine...
  • © AbacaElle ne manque pas d'humour !
  • © VisualToujours souriante et élégante !
  • © AbacaC'est une star, une vraie !

L’actrice mexicaine Salma Hayek a succédé hier avec beaucoup de grâce à Meryl Streep et aux Brangelina sur le tapis rouge du 62ème Festival international du film de Berlin. Après avoir mis le feu au Festival de Cannes au printemps dernier avec son partenaire du Chat Potté, Antonio Banderas, la jolie brune de 45 ans était plus dans la retenue et l’élégance pour présenter avec Carolina Bang et Jose Mota As Luck Would Have It, le nouveau film de l’Espagnol Alex de la Iglesia (Crimes à Oxford, Le Crime farpait).

Elle portait pour l’occasion une sublime robe longue en voile brodé noir à col rond, qu’elle avait accessoirisé d’une minaudière en satin et de boucles d’oreille en émeraude d’une grande finesse. Un style tout aussi féminin et classique, avec ses cheveux relevés en chignon, que celui qu’elle avait opté quelques heures plus tôt en conférence de presse, où c’est cette fois en robe en velours courte bleu marine, moulante en haut et évasée en bas, qu’elle a joué les patineuses artistiques, cheveux lâchés, avec les mêmes très hauts escarpins plaforme aux pieds.

A propos de son rôle de femme au foyer qu’elle interprète dans ce drame satirique sur les médias, la politique et le chômage en Espagne, Salma Hayek a confié à Variety : "Ce que j’ai le plus aimé c’était de pouvoir représenter ces héroïnes dont personne ne parle. Au cours de l’histoire, les grand-mères, les mères et les épouses ont dû supporter la douleur de l’injustice sans rine montrer. Je voulais faire ce film pour rendre hommage à ces femmes."

L’actrice, qui est arrivée dans la capitale allemande avec le sourire - faisant sa star sous son chapeau noir et ses lunettes de soleil, du rouge aux lèvres - n’hésitant pas à signer des autographes et à saluer ses fans qui l’attendaient à l’aéroport, a également dit combien il était important pour elle de participer à As Luck Would Have It, dont le message avait beaucoup de sens à ses yeux.

A 45 ans, la jeune maman reste en tout cas d’une fraîcheur et d’une beauté épatantes. Elle a apporté beaucoup de chaleur et de charme à la Berlinale !

Les derniers diaporamas photos people
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Ils ont aimé