PHOTOS - Emmanuelle Beart : drug, sex and rockn'roll !

20/03/2012 - 14h09
  • Partager sur :
  • 3
  • © VisualVirginie Despentes et Emmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012

    Emmanuelle Beart plonge dans l'univers de l'auteure de Baise-moi !

     

    Il y a douze ans, Virginie Despentes coréalisait avec Coralie (ex-star du X) le film Baise-moi adapté de son propre brûlot féministe. A sa sortie, le film qui proposait des scènes d'une violence extrême et des parties de jambes en l'air réelles avait créé la polémique et s'était vu attribuer un classement "X", interdisant toute exploitation en salles de ce premier long métrage.

     

    Depuis, la talentueuse Virginie Despentes s'est fait une place, plusieurs de ses romans ont été adaptés sur grand écrans (comme Les Jolies Choses avec Marion Cotillard en 2001) et elle a ainsi pu compter sur un casting de choix pour ce nouveau passage derrière la caméra, une adaptation de son roman Bye Bye Blondie.

     

    Pour raconter l'histoire d'amour dévastatrice entre Gloria et Frances, elle a en effet enrôlé deux stars : Beatrice Dalle et Emmanuelle Beart.
    La réalisatrice plonge les deux comédiennes dans un univers glauque : dans les années 80, Gloria et Frances vivent une histoire d'amour sous la légendaire bannière "sexe, drogues et rockn'roll". Vingt ans après, Gloria vient récupérer Frances, l'amour de sa vie qu'elle n'a jamais pu oublier...

     

    Hier, à l'occasion de l'avant-première parisienne qui s'est tenue à l'UGC Ciné-Cité des Halles, si Béatrice Dalle manquait à l'appel, Virginie Despentes a pu s'appuyer sur les présences d'une bonne partie de son casting, avec notamment Emmanuelle Beart, Clara Ponsot, Stéphanie Sokolinski (dite Soko) et Pascal Greggory.

     

    Bye Bye Blondie, une œuvre intense, extrême et borderline, portée par un duo d'actrices qui a la réputation d'aller au fond des choses et qui, une fois de plus, ne se trahit pas. Plusieurs scènes et dialogues sont susceptibles de heurter certains spectateurs, donc allez-y avec le cœur bien accroché !

     

  • © VisualPascal Greggory, Clara Ponsot, Virginie Despentes et Emmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualEmmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot, Virginie Despentes et Emmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualCatherine Breillat lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualLa jolie Clara Ponsot lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot, Virginie Despentes et Emmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot, Virginie Despentes et Emmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot, Virginie Despentes et Emmanuelle Beart lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à l'UGC des Halles, à Paris, le 19 mars 2012

Emmanuelle Beart plonge dans l'univers de l'auteure de Baise-moi !

Il y a douze ans, Virginie Despentes coréalisait avec Coralie (ex-star du X) le film Baise-moi adapté de son propre brûlot féministe. A sa sortie, le film qui proposait des scènes d'une violence extrême et des parties de jambes en l'air réelles avait créé la polémique et s'était vu attribuer un classement "X", interdisant toute exploitation en salles de ce premier long métrage.

Depuis, la talentueuse Virginie Despentes s'est fait une place, plusieurs de ses romans ont été adaptés sur grand écrans (comme Les Jolies Choses avec Marion Cotillard en 2001) et elle a ainsi pu compter sur un casting de choix pour ce nouveau passage derrière la caméra, une adaptation de son roman Bye Bye Blondie.

Pour raconter l'histoire d'amour dévastatrice entre Gloria et Frances, elle a en effet enrôlé deux stars : Beatrice Dalle et Emmanuelle Beart.
La réalisatrice plonge les deux comédiennes dans un univers glauque : dans les années 80, Gloria et Frances vivent une histoire d'amour sous la légendaire bannière "sexe, drogues et rockn'roll". Vingt ans après, Gloria vient récupérer Frances, l'amour de sa vie qu'elle n'a jamais pu oublier...

Hier, à l'occasion de l'avant-première parisienne qui s'est tenue à l'UGC Ciné-Cité des Halles, si Béatrice Dalle manquait à l'appel, Virginie Despentes a pu s'appuyer sur les présences d'une bonne partie de son casting, avec notamment Emmanuelle Beart, Clara Ponsot (dont le sein droit s'est fait la malle lors du photocall), Stéphanie Sokolinski (dite Soko) et Pascal Greggory.

Bye Bye Blondie, une œuvre intense, extrême et borderline, portée par un duo d'actrices qui a la réputation d'aller au fond des choses et qui, une fois de plus, ne se trahit pas. Plusieurs scènes et dialogues sont susceptibles de heurter certains spectateurs, donc allez-y avec le cœur bien accroché !

Et si vous préférez le spectacle vivant, vous pouvez retrouver Emmanuelle Beart sur les planches du théâtre de la Colline, dans Se Trouver, une pièce de Luigi Pirandello, jusqu'au 14 avril.

Les derniers diaporamas photos people
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
la bouche de béart ! sos chirurgie
  • 0
  • 0
Anonyme | le 20/03/2012 à 18h16 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ponsot a voulu se la jouer provoc en venant avec un haut transparent genre... Perso je trouve ça vulgaire, surtout le téton qui dépasse... Mais elle est jolie sinon. Quant à Béart on voit que la chirurgie l'a ravagée, mais j'aime sa simplicité.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 20/03/2012 à 18h04 | Signaler un abus
Votre réponse...
Clara Ponsot a un petit problème de soutient-gorge! sur la photo 10 c'est flagrant
  • 0
  • 0
Anonyme | le 20/03/2012 à 16h49 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé