PHOTOS - Qui es-tu Clara Ponsot ?

22/03/2012 - 16h18
  • Partager sur :
  • 2
  • © DRClara Ponsot dans "Le Silence de l'épervier"

    Brune incendiaire au regard bleu acier, la ravissante Clara Ponsot est la nouvelle bombe du cinéma français. Mais d'où viens-tu, Clara Ponsot ?

     

    La belle Clara n'est pas née lundi soir, sur le tapis rouge de l'avant-première de Bye Bye Blondie, durant lequel, aux côtés d'Emmanuelle Béart et Virginie Despentes, l'un de ses seins nous a généreusement salués. Non, non... Clara est née bien avant cela, il y a une vingtaine d'années, à Paris, où elle a grandi des étoiles plein les yeux.

     

    Très rapidement, elle se découvre une passion pour la comédie et son avenir s'écrit alors comme un scénario, guidée par cette vocation qui ne la lâchera plus. En qualité d'études, elle se forme au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique et commence à tourner dès la porte de l'école franchie.

     

    Ainsi, en 2006, nous la découvrons sur le petit écran dans de célèbres feuilletons comme Madame le Proviseur, Commissaire Moulin ou Avocats et Associés. Suivront quelques téléfilms (Le Silence de l'épervier, Panique...) avant que le cinéma ne lui fasse finalement les yeux doux et qu'elle démarre dans les salles obscures avec La Possibilité d'une île (aux côtés de Benoît Magimel et Arielle Dombasle), le film - irregardable - du génial auteur Michel Houellebecq.
    Nous sommes alors en 2008, et Clara fait déjà preuve d'un charisme fou, agrémenté d'un naturel à couper le souffle.

     

    Par la suite, on la remarquera (quoi de plus normal ?) avec quelques petits rôles dans des films comme La Grande Vie d'Emmanuel Salinger (2009), Complices de Frédéric Mermoud (2009), Bus Palladium de Christopher Thompson (2010) et Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu (2011), dans lequel elle donne la réplique à Jean-Paul Rouve et Sophie Quinton.

     

    Mais c'est bien en ce début d'année que la jeune et sexy Clara explose littéralement sur grand écran.
    Tout d'abord dans le film Les Infidèles (dans le segment intitulé Lolita et réalisé par Eric Lartigau), dans lequel elle incarne la jeune Ines, 19 ans, jeune femme fraîche et fascinante, au charme fou, qui fait perdre la boule à Gilles Lellouche.
    Puis, dans Bye Bye Blondie de Virginie Despentes (dans les salles depuis le 21 mars), où elle incarne Emmanuelle Béart adolescente, pour un rôle aussi sulfureux qu'évanescent.

     

    Avec un talent, un charisme et un tempérament comme le sien, inutile de vous dire que nous ne sommes pas prêts d'arrêter d'en entendre parler...

    

  • © VisualClara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © DRClara Ponsot et Gilles Lellouche dans "Les Infidèles"
  • © VisualLa jolie Clara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © DRClara Ponsot et Soko dans "Bye Bye Blondie"
  • © VisualLa sexy Clara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © DRLa très belle Clara Ponsot
  • © VisualLa ravissante Clara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualLa pétillante Clara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © Guillaume GAFFIOT / VISUAL Press

    CLARA PONSOT - AVANT PREMIERE DU FILM ' BYE BYE BLONDIE ' AU CINEMA UGC LES HALLES . |

  • © VisualClara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012
  • © VisualClara Ponsot, lors de l'avant-première de "Bye Bye Blondie", à Paris, le 19 mars 2012

Brune incendiaire au regard bleu acier, la ravissante Clara Ponsot est la nouvelle bombe du cinéma français. Mais d'où viens-tu, Clara Ponsot ?

La belle Clara n'est pas née lundi soir, sur le tapis rouge de l'avant-première de Bye Bye Blondie, durant lequel, aux côtés d'Emmanuelle Béart et Virginie Despentes, l'un de ses seins nous a généreusement salués. Non, non... Clara est née bien avant cela, il y a une vingtaine d'années, à Paris, où elle a grandi des étoiles plein les yeux.

Très rapidement, elle se découvre une passion pour la comédie et son avenir s'écrit alors comme un scénario, guidée par cette vocation qui ne la lâchera plus. En qualité d'études, elle se forme au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique et commence à tourner dès la porte de l'école franchie.

Ainsi, en 2006, nous la découvrons sur le petit écran dans de célèbres feuilletons comme Madame le Proviseur, Commissaire Moulin ou Avocats et Associés. Suivront quelques téléfilms (Le Silence de l'épervier, Panique...) avant que le cinéma ne lui fasse finalement les yeux doux et qu'elle démarre dans les salles obscures avec La Possibilité d'une île (aux côtés de Benoît Magimel et Arielle Dombasle), le film - irregardable - du génial auteur Michel Houellebecq.
Nous sommes alors en 2008, et Clara fait déjà preuve d'un charisme fou, agrémenté d'un naturel à couper le souffle.

Par la suite, on la remarquera (quoi de plus normal ?) avec quelques petits rôles dans des films comme La Grande Vie d'Emmanuel Salinger (2009), Complices de Frédéric Mermoud (2009), Bus Palladium de Christopher Thompson (2010) et Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu (2011), dans lequel elle donne la réplique à Jean-Paul Rouve et Sophie Quinton.

Mais c'est bien en ce début d'année que la jeune et sexy Clara explose littéralement sur grand écran.
Tout d'abord dans le film Les Infidèles (dans le segment intitulé Lolita et réalisé par Eric Lartigau), dans lequel elle incarne la jeune Ines, 19 ans, jeune femme fraîche et fascinante, au charme fou, qui fait perdre la boule à Gilles Lellouche.
Puis, dans Bye Bye Blondie de Virginie Despentes (dans les salles depuis le 21 mars), où elle incarne Emmanuelle Béart adolescente, pour un rôle aussi sulfureux qu'évanescent.

Avec un talent, un charisme et un tempérament comme le sien, inutile de vous dire que nous ne sommes pas prêts d'arrêter d'en entendre parler...

Les derniers diaporamas photos people
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
dubosc jean dujardin comme jamel comme rouve comme seignier comme béart comme p bruel k merad comme les soeurs casta helene filliere demaison g ulliel j hallyday benoit magimel etc etc... ce sont les imposteurs du cinema actuel ils n ont pas d ame du vide que du vide pas de charisme le pire du pire garcia et young de tres mauvais clowns la catastrophe du cinema francais ils en sont responsable a cent pour cent j ai honte pour pagnol duvivier renoir sautet guiomar brando fonda alberto sordi bourvil fernandel etc etc...rendez nous urgement le7eart le vrai pas la pale copie!!!svp
  • 0
  • 0
Anonyme | le 29/07/2013 à 17h03 | Signaler un abus
Votre réponse...
Elle est jolie mais qu'est-ce que son personnage a pu m'énerver dans "Les Infidèles" !
  • 0
  • 0
Anonyme | le 22/03/2012 à 21h23 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé