PHOTOS - Reese Witherspoon, Milla Jovovich et les cibles au cinéma !

21/03/2012 - 15h38
  • Partager sur :
  • 0
  • © DRRobert de Niro et Sharon Stone dans "Casino"
  • © DRTia Carrere dans "Wayne's World"
  • © DRAl Pacino et Penelope Ann Miller dans "Carlito's Way"
  • © DRLes enfants, une poupée et Robert Mitchum dans "La Nuit du Chasseur"
  • © DRPaul Newman, Katharine Ross et Robert Redford dans "Butch Cassidy et le Kid"
  • © DRJamie Lee Curtis et John Cleese dans "Un poisson nommé Wanda"
  • © DRMarisa Berenson dans "Barry Lyndon"
  • © DRSherilyn Fenn dans "Boxing Helena"
  • © DRMilla Jovovich dans "Le Cinquième Elément"
  • © DRJames Mason et Sue Lyon dans "Lolita"
  • © DRChris Pine, Reese Witherspoon et Tom Hardy dans "Target"

La pétillante Reese Witherspoon est la fameuse Target du film du même nom, la cible des agents spéciaux Chris Pine et Tom Hardy, la jolie jeune femme qui fait battre leurs cœurs et qui se trouve être au centre de toutes leurs préoccupations.

A l'occasion de la sortie de Target, aujourd'hui, dans toutes vos salles, nous vous proposons de revenir sur nos dix plus importantes "cibles" du cinéma international.
Parfois objet de toutes les convoitises, parfois simple fantasme sur jambes galbées, nos dix "cibles" ont cela de commun qu'elles guideront nos héros au fil des films, pour des dénouements la plupart du temps incertains.

En attendant de vous faire votre propre idée concernant "la target Reese", voici un récapitulatif de nos dix "cibles" les plus démentes de l'histoire du cinéma.

10 - Sharon Stone dans Casino de Martin Scorsese. Cible de Robert de Niro.
Sam "Ace" Rothstein a tout : argent, pouvoir, garde-robe bien garnie, il est le boss de Vegas. Ne lui manque que la plus belle des femmes pour être à son bras lorsqu'il déambule dans les longs couloirs de ses établissements de jeu. Malheureusement pour lui, il jette son dévolu sur Ginger, une prostituée-mante-religieuse qui va le mener à sa perte. Il déclarera après une énième dispute : "Elle va me foutre en l'air". Il avait raison.

09 - Tia Carrere dans Wayne's World de Penelope Spheeris. Cible de Mike Myers.
Wayne est un ado attardé qui vit chez ses parents et enregistre une émission de télé déjantée dans leur cave avec son pote Garth. Tout roule pour ce garçon bienveillant fan de hard rock, mais il lui manque l'amûûûr... Quand il remarque lors d'un concert la divine Cassandra mettre le feu sur scène, il n'en démord pas : "Un jour, elle sera mienne. Oh oui, un jour, elle sera mienne". Aussitôt dit, aussitôt convaincu. Son surprenant pouvoir de séduction fera le reste et ils s'aimeront jusqu'à la fin de leurs jours sur des riffs de Led Zeppelin.

08 - Penelope Ann Miller dans Carlito's Way de Brian de Palma. Cible de Al Pacino.
Carlito Brigante sort de prison grâce à son avocat (que l'on découvrira pourri) et veut se ranger du business. Pour réaliser son rêve - quitter New York pour s'envoler à Paradise Island -, il lui manque 40 000 dollars et la femme de sa vie, Gail, qu'il fréquentait avant d'entrer au placard. Croisée par hasard dans un club, il fera tout pour la reconquérir, allant jusqu'à défoncer sa porte sur un slow de Joe Cocker. Malheureusement pour Carlito, Benny Blanco from the Bronx passera par là.

07 - La Poupée dans La Nuit du Chasseur de Charles Laughton. Cible de Robert Mitchum.
Un prêcheur, des enfants, une barque et 10 000 dollars. Tels sont les ingrédients de l'unique et magnifique film de l'acteur Charles Laughton. Mitchum y incarne un prêcheur psychopathe (les fameux HATE et LOVE tatoués sur les doigts), qui poursuit deux enfants dont le père leur a confié beaucoup d'argent en petite coupure. Le prêcheur fou les poursuivra jusqu'au bout, découvrant que le pognon était finalement caché dans la poupée de la fillette.

06 - Katharine Ross dans Butch Cassidy et le Kid de George Roy Hill. Cible de Paul Newman et Robert Redford.
A l'instar de Target, deux hommes se "battent" pour les beaux yeux de la belle Etta Place. Si c'est le Kid Redford qui aura la chance de passer ses nuits avec la jolie brune, c'est Butch Cassidy Newman qui aura l'honneur de lui faire faire un tour de bicyclette dans une scène devenue culte au son du Raindrops keep falling on my head de Burt Bacharach.

05 - John Cleese dans Un poisson nommé Wanda de Charles Crichton. Cible de Jamie Lee Curtis.
Difficile d'être sexy et attirant quand on est un avocat londonien de bonne famille ? Pas pour la très attirante Wanda qui jette son dévolu sur Archie Leach afin de lui soutirer une information : savoir où les bijoux du casse qui vient d'être perpétré sont cachés. Bonne pioche pour Wanda qui, en plus de récupérer les diamants, tombera follement amoureuse de son avocat entre deux cours d'italien.

04 - Marisa Berenson dans Barry Lyndon de Stanley Kubrick. Cible de Ryan O'Neal.
Comment peut-on espérer une évolution sociale rapide quand on est un jeune homme on ne peut plus banal ? En séduisant une jolie veuve héritière et en s'emparant de ses biens comme si de rien n'était. C'est bien là tout le programme de Barry, qui, tel un prédateur historique, s'immisce dans la vie de Lady Lyndon au point de lui voler son titre. Cynique, beau, philosophique et musical. La grandeur sociale et la décadence vues par Kubrick : un must.

03 - Sherilyn Fenn dans Boxing Helena de Jennifer Lynch. Cible de Julian Sands.
Pour son premier film, la fille de David Lynch n'y est pas allée avec le dos de la cuillère. En s'attaquant à la fascination d'un homme pour une femme qui ne l'aime pas, elle pousse le concept de séquestration à son paroxysme. Pour garder sa bien-aimée près de lui, un chirurgien un peu fou lui coupe les bras et les jambes. Résultat : la femme-tronc la plus sexy et désirable de l'histoire du cinéma.

02 - Milla Jovovich dans Le Cinquième Élément de Luc Besson. Cible de tout le monde.
Tous veulent mettre la main sur Leeloo : les méchants, les gentils, les monstres, et même ce bon vieux Korben Dallas (Bruce Willis), parce qu'il est tout simplement tombé sous son charme dévastateur. Les autres, c'est parce qu'elle est le fameux cinquième élément du titre, la créature parfaite qui peut sauver à elle seule l'humanité d'un désastre annoncé. Rarement rousse aura soulevé autant de convoitises...

01 - Sue Lyon dans Lolita de Stanley Kubrick. Cible de James Mason.
"Elle était Lo le matin, Lo tout court, un mètre quarante-huit en chaussettes, debout sur un seul pied. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l'école. Elle était Dolorès sur le pointillé des formulaires. Mais dans mes bras, c'était toujours Lolita."
En adaptant le chef-d'œuvre de Vladimir Nabokov, Kubrick signe le film absolu sur le désir. Désir inaccessible, désir inavouable, désir honteux, désir inassouvi. Ou comment une cible peut faire tomber un homme dans la folie la plus terrible. Immense.

M.L.

Les derniers diaporamas photos people
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé