Le Petit Locataire
Wild Bunch

A (re)voir ce dimanche sur France 2.

France 2 proposera ce week-end une soirée spéciale parentalité, puisqu'avant de rediffuser le classique Trois hommes et un couffin, la chaîne diffusera Le Petit locataire, une comédie française de 2016 que Première vous conseille. Surtout si vous aimez Karin Viard !

Trois hommes et un couffin : un succès inattendu pour une comédie devenue culte

Enceinte à 49 ans, une joie ou un malheur ? A la tête d’une famille dysfonctionnelle (mari chômeur heureux, mère castratrice, fille-mère envahissante, petite-fille trop lucide, fils au large), Nicole ne se pose pas de question : elle ne peut pas se permettre de garder son "petit locataire". À moins que… Actrice de feel-good movie par excellence, surexpressive, capable de passer du burlesque à l’émotion en un clignement d’œil, Karin Viard imprime le tempo à ce premier film réussi et entraîne derrière elle une ribambelle de seconds rôles au diapason. Secondée pour l’écriture par le duo Fanny Burdino-Mazarine Pingeot (déjà à l’œuvre sur L’économie du couple dans un registre noir opposé), Nadège Loiseau fait preuve d’une réelle maîtrise, tant dans la gestion des arcs narratifs que du rythme et des ellipses ("ça doit être bien de se disputer avec son papa", dit la petite-fille de Nicole au square, scène courte mais suffisante pour comprendre sa situation familiale et sa psychologie). Avec son regard tendre sur les personnages et leur background et sa mise en scène soignée, Le petit locataire évoque ni plus ni moins La famille Bélier. Avec la même réussite au bout ?

Bande-annonce :