Venom 2 contient des scènes de Matrix 4
Sony/Warner Bros

Des plans d'hélicos tournés à San Francisco.

L'équipe de Venom : Let There be Carnage a bien profité du tournage en simultané de Matrix Resurrections au cœur de la ville de San Francisco, révèle le superviseur des lieux de tournage du blockbuster d'Andy Serkis à ScreenRant. Lors d'une scène d'action tournée sur le toit de la Coit Tower, Eddie Brock et Venom (Tom Hardy) sont poursuivis par la police, et l'on voit en arrière-plan des hélicoptères, que le public suppose être du renfort des autorités locales pour attraper l'anti-héros et son acolyte extra-terrestre. Sauf qu'ils étaient en fait en cours d'utilisation sur un autre tournage, explique Christopher Kusiak : "Les hélicos volaient pour le nouveau Matrix, qui était tourné en même temps, alors on a capturé une partie de leur activité avec nos caméras."

 

Les théories les plus folles sur Matrix Resurrections

Il précise que si cette coïncidence était bien pratique concernant cette séquence (Sony a certainement économisé en n'ayant à pas payer pour l'utilisation des hélicoptères, ni en les ajoutant en numérique en post-production), le tournage de Matrix 4 en parallèle du leur a parfois compliqué la fabrication de Venom 2. Notamment parce qu'il avait démarré quelques semaines avant, et avait donc la priorité concernant la réservation des lieux de tournage. "Il y a des tas de choses qui ont impacté nos prises de vue, détaille-t-il. Plusieurs scènes de conduite prévues en ville ont sauté parce que l'équipe de Matrix contrôlait tout le bas de la ville... On a fini par transférer une cascade sur le toit d'un parking parce qu'on ne pouvait pas accéder à certaines zones à cause de l'autre tournage. Enfin, si c'était nous qui avions démarré les prises de vue en premier, cela aurait été l'inverse, c'est sans doute l'équipe de Matrix qui aurait subi tout cela."

Matrix 4 sortira avant Noël et Venom 2, le 20 octobre au cinéma. Voici sa bande-annonce :


Venom 2 : Let There Be Carnage, une suite sans queue ni tête [critique]