Bond widow king
MGM/ Marvel / Disney

Hollywood est encore un plein questionnement sur le calendrier des sorties.

Selon une analyse de Variety, les grands studios américains sont une nouvelle fois en train d'étudier un report de leurs futurs blockbusters. Le prochain James Bond, de Sony, Black Widow, de Disney ou encore Fast & Furious 9, d'Universal, seraient concernés. En effet, même si la campagne de vaccination mondiale a démarré, le nombre de cas de Covid est encore en forte hausse (surtout aux USA) et le retour à la normael semble moins rapide que prévu.

L’article rappelle qu’aux USA, plus de 65 % des salles sont encore fermées et que "revenir au cinéma de manière normale semble aussi irréaliste aujourd'hui qu’en mars dernier lorsque les cinémas furent fermés dans tout le pays". Or, si la majorité des blockbusters potentiels a déjà été reporté à cet été ou à plus tard, il y a toujours une poignée de films prévus pour le premier trimestre 2021, et il est plus que probable que ceux-ci ne soient pas maintenus (l’absence de campagne de promo conséquente pour ces films semble aller dans ce sens). Entrainant, par effet domino, un bouleversement du calendrier des sorties, surtout que le mois de mai est déjà très chargé.

D'ailleurs, Morbius a déjà ouvert le bal, puisque le film avec Jared Leto, prévu en mars vient, d'être repoussé à octobre prochain.

Jared Leto présente le nouveau trailer de Morbius, son film Marvel

Godzilla vs Kong (le 21 mai), Free Guy, le nouveau Ryan Reynolds (21 mai), Infinite avec Mark Wahlberg (le 28 mai), Cruella avec Emma Stone (le 28 mai), Fast & Furious 9 (le 28 mai) : beaucoup de ces titres devraient également changer de date, si les conditions ne s'améliorent pas radicalement au cours du mois prochain. Hollywood est aux abois et cherche des solutions…

D’après Variety, des rumeurs courent d’ailleurs actuellement à Hollywood sur une sortie du prochain film Marvel, Black Widow, en même temps dans les salles et sur Disney Plus, pour un prix premium (comme pour Soul).

Mais ce serait un pis-aller, car l’article rappelle également que le modèle économique des sorties VOD des films à gros budget n’est pas viable à long terme : "Il est presque impossible pour les films dont le prix est d’environ 200 millions de dollars de réaliser des bénéfices dans le paysage cinématographique actuel […] La rentabilité des blockbusters dépend de revenus mondiaux, en particulier en Asie où les franchises d'action sont particulièrement populaires. Étant donné que leurs studios respectifs investissent un nombre vertigineux de dollars en marketing dans les efforts de promotion mondiaux, les entreprises devront prendre une décision d'ici la fin du mois de janvier pour éviter des dépenses inutiles.  Pour de nombreux studios, retarder, retarder et retarder à nouveau peut être la meilleure option - espérons-le pour la dernière fois."

20 films de 2020 à voir en 2021

A lire aussi sur Première

Mourir peut attendre déficitaire malgré son carton ? La MGM dément

Le studio assure que les récentes analyses parues dans la presse américaine sont "fausses" et "non fondées".