Jupiter's Legacy
Netflix

L'acteur Josh Duhamel nous explique pourquoi la nouvelle série fantastique de Netflix peut se faire une place, dans un genre sur-représenté à l'écran.

L'événement cette semaine sur Netflix, ce sera clairement Jupiter's Legacy. La nouvelle série super-héroïque de la plateforme, adaptée des BD de Mark Millar, débarquera vendredi en ligne, avec Josh Duhamel dans la peau de Utopian, un Superman-like qui a acquis ses pouvoirs dans les années 1930, sur une petite île perdue au milieu de l'océan. 90 ans plus tard, vieux et fatigué, il voudrait passer le relais à la nouvelle génération.

Que voir sur Netflix en mai 2021 en France ?

Violente et ombrageuse, la série s'inscrit dans la tendance actuelle des super-héros shows sombres et torturés. Moins délirante que The Boys et plus classique qu'Invincible (sur Amazon) Jupiter's Legacy va devoir se faire une place dans un créneau déjà largement saturé. 

Et la star Josh Duhamel en a bien conscience : "J'ai hésité à accepter, parce qu'il y a énormément de séries de ce genre", nous confie l'ancien de la franchise Transformers et de Las Vegas. Dans cette interview à Première, l'acteur de 48 ans nous explique avoir eu d'abord le sentiment "que mon heure pour ce type de production était passée. Que j'étais trop vieux et je m'étais convaincu que je n'avais plus envie de faire ça..."

Et puis le projet Jupiter's Legacy a fini par le convaincre. Comment ? "J'ai adoré que la série traite ce sujet de manière très réaliste. Ces héros se font mal, ils souffrent, ils meurent. Ils font face à des choses bien ancrées dans le monde. C'est une super-série violente, assez trash par moment. Et encore, on a un peu tempéré par rapport aux BD. C'est aussi une série qui dépeint très bien les conflits familiaux, un père qui ne sait pas comment parler à ses enfants (...) On est presque plus souvent dans un drama familial d'ailleurs. L'aspect humain du truc m'a vraiment touché.... Jupiter's Legacy, c'est quand même série où le super-héros se retrouve en thérapie !"


Bien évidemment, l'acteur sait parfaitement que la super-production Netflix n'échappera pas aux comparaisons. Mais il est persuadé qu'elle a sa propre identité, son petit truc en plus :

"C'est vrai que Utopian a la cape, il peut voler, lancer des rayons lasers avec ses yeux et tout ça. Mais il est très différent de Superman, parce qu'il n'est pas né avec ses pouvoirs. Il n'est pas un Alien comme lui. Avant d'être Utopian, Sheldon Sampson a passé les premières années de sa vie en tant qu'être humain normal. Donc il comprend ce que ça signifie d'être un type lambda, impuissant. Et puis on le retrouve ensuite à un âge avancé. Il est vieux et ça c'est assez unique dans le genre. On le voit au bout de l'histoire, alors qu'il est prêt à raccrocher, à mettre de côté toutes les responsabilités et le poids du monde qui a tant pesé sur ses épaules pendant toutes ces années..."

Sur la forme aussi, la série essaye d'imposer son style et "fait des sauts dans le temps. Elle raconte en même temps le présent et l'Origin Story. On voit à la fois le périple qui les ont amenés, lui et ses camarades, à avoir leurs pouvoirs. Et dans le même temps, on voit 90 ans plus tard comment ces pouvoirs les ont affectés. L'impact psychologique que cela a eu sur ces gens. Ce sont des thématiques très contemporaines et je trouve que c'est une approche fun et nouvelle du genre."

La saison 1 de Jupiter's Legacy en 8 épisode sortira ce vendredi 7 mai 2021 sur Netflix.