Scenes from a Marriage
HBO

Une adaptation moderne d'une puissance dramatique époustouflante, insufflée par un duo Chastain / Isaac au sommet.

Rejouer Ingmar Bergman en 2021, le pari n'était pas gagné d'avance. Il est pourtant relevé avec brio par le réalisateur israélien Hagai Levi. Son remake HBO du classique suédois de 1973 est une "masterclass" du genre, capable de reprendre (parfois) plan pour plan l'original, tout en offrant (souvent) à ces Scènes de la Vie Conjugale un lifting remarquablement soigné (à voir en France sur OCS depuis le 13 septembre).

L'écrin HBO est plus clinquant. Mais l'essence du propos filmé par le cinéaste suédois il y a un demi-siècle demeure intact. La dissection millimétrée du couple reste la priorité de cette nouvelle série, qui quitte la Scandinavie pour nous emmener sur la côte est américaine. Mira et Jonathan sont mariés depuis une décennie. Ils s'aiment, ont déjà une petite fille, mais dans ce mariage moderne où l'homme s'occupe largement du foyer, l'épouse peine à trouver sa place. Femme d'affaire "successful" au quotidien, elle a tendance à s'effacer à la maison, face à son mari, professeur de philosophie, à la personnalité imposante. Même s'ils ont tout pour être heureux, leur union semble vouée au désastre...


Amis de longue date, Jessica Chastain et Oscar Isaac se sont rencontrés sur les bancs de l'école, à Julliard. Et ils semblent voués à jouer les couples mariés. Après A Most Violent Year (en 2014), les deux vieux copains reprennent leur relation conjugale cinématographique. Et leur osmose donne toute sa force à la série. Comme si leur complicité à la ville transparaissait à l'écran, ils sont visiblement allés au bout d'eux-même pour porter cette déclinaison de Scènes de la Vie Conjugale, scrutant l'implosion d'un couple.

Jessica Chastain et Oscar Isaac nous racontent leurs Scènes de ménage

Chastain et Isaac sont bouleversants et impressionnants, enchaînant des scènes de joutes verbales d'une intensité folle, à la mise en scène théâtrale subjuguante, où le flot des dialogues le dispute au flow des improvisations. 

Parce que c'est comme ça que Hagai Levi a pensé son remake. Le créateur de The Affair, qui y examinait déjà le couple et ses affres sous toutes les coutures, a voulu filmer ce foyer de l'intérieur, explorant chaque pièce de cette maison américaine avec un voyeurisme assumé. Une véritable étude de personnages, parfois difficile à approcher, car presque vidée de toute émotion par moment. Une autopsie somptueuse et minutieuse du mariage, qui laisse exsangue.